Acteurs

Les tours humaines sont le fait d'hommes et de femmes de tous les âges, toutes les conditions physiques et toutes les origines ethniques, géographiques et sociales. Tout le monde peut devenir Casteller. Chaque personne a un rôle différent en fonction de ses caractéristiques physiques. Par ailleurs, les tours humaines sont une activité bénévole et les participants ne reçoivent aucune rémunération. Pour se lancer, il suffit d'en avoir envie. En Catalogne, on compte actuellement plus de 10 000 Castellers, répartis dans plus de 70 équipes.

La colla ou l'équipe

Les Castellers font partie d'une colla, une équipe qui se consacre à ce type de tours humaines. Il y en a aujourd'hui plus de 70. Outre leur nom, elles se différencient surtout par la couleur de leur chemise. Chaque colla est un univers à part entière. Certaines équipes en sont à leurs balbutiements et érigent des châteaux de six étages, tandis que d'autres couronnent les structures les plus difficiles, celles de « gamme supérieure » (gamma extra). Par ailleurs, certaines formations ne dépassent pas les cent membres tandis que les plus grandes peuvent rassembler près d'un millier de chemises lors des principales représentations. Mais quelle que soit sa taille, l'essence d'une colla est la même : il s'agit d'un groupe de personnes travaillant ensemble pour atteindre les mêmes objectifs.

Les équipes s'identifient en général à une municipalité mais il arrive qu'il y en ait plusieurs dans la même commune. À Barcelone, par exemple, il y en a six. Les équipes universitaires sont un cas à part : apparues récemment, elles sont composées uniquement d'étudiants et de professeurs.

Vous pouvez consulter la liste des équipes actuellement en activité ici

L’organisme de coordination

L'essor de la pratique des tours humaines a entraîné la fondation, en 1989, d'un organisme de coordination, la CCCC (Coordinadora de Colles Castelleres de Catalunya). Sa mission est de représenter les intérêts communs des équipes, et notamment de promouvoir le monde des castells et de garantir la couverture des activités par des polices d'assurance appropriées.

À l'heure actuelle, la CCCC réunit près de 70 équipes et son rôle est plus déterminant que jamais : c'est elle qui a donné l'élan définitif à la candidature des tours humaines comme patrimoine immatériel de l'Humanité. L’organisme est également en charge de l'assurance médicale des équipes et soutient la recherche autour de nouvelles méthodes de prévention des risques.

L’organisation des équipes

Les équipes de tours humaines disposent d'une double hiérarchie interne. D'un côté, le comité technique est chargé de composer et de tester les structures. C'est lui qui détermine la composition des différents étages, la structure de la base, les constructions à essayer, etc. Le comité technique est dirigé par un chef d’équipe (cap de colla), dont le rôle est en quelque sorte celui d’un entraîneur sportif. Il est souvent secondé par d'autres figures comme le responsable des bases (cap de pinya), le responsable des enfants (cap de canalla), etc

Le comité directeur constitue l'autre pan de la structure. Comme dans n'importe quelle autre association, il est composé d'un président, d'un trésorier, d'un secrétaire, etc. Cet organe de direction s'occupe des questions institutionnelles et organisationnelles de l'entité : budget, passation de contrat (autocars, par exemple), organisation d'événements parallèles, etc.

La tenue

Pantalon blanc, ceinture noire et foulard rouge à points blancs : voici la tenue commune à tous les Castellers. Les équipes se différentient entre elles par la couleur de leur chemise et leur écusson. Chaque colla se reconnaît à sa couleur. Cependant, il n'est pas rare que les couleurs se répètent, du fait de la multiplication des équipes au fil des ans.

made by 4funkies